RPG LPDC

Forum de la guilde Les Promesses Du Crépuscule du serveur Domen de Dofus .
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un pavé froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morganas

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Ambassade, 1er étage

MessageSujet: Un pavé froid   Jeu 11 Juil 2013 - 23:18

C'est une histoire banale, au bout du compte.
Tout ce remue ménage commença en 613, non je ne suis pas orpheline, non je n'ai pas été élevée dans une forêt comme beaucoup d'aventurier, en faite, je n'ai rien vécue d'extraordinaire lors de mon enfance qui fut d'une monotonie navrante.
Je n'ai pas non plus eu d'artefact procurant d'incroyables pouvoirs magiques, je n'ai rien eu d'extraordinaire comme on peut le lire dans beaucoup de parchemins relatant l'histoire de héros d'un soir.

Je suis issue d'une famille de la petite noblesse de Brâkmar, j'ai grandis comme tous les petits Brâkmariens, je me rappelles bien de cette période, je ne me suis jamais autant ennuyée qu'en ces temps.
J'avais une vie de Bana Li Thé  comme on dit chez moi, quoiqu'il en soit en 620 le tout premier rebondissement de ma vie eu lieu.
Non je n'ai pas perdu la vue en essayant de sauver une veuve ou un orphelin, ni en arrêtant un vilain truand, rien de cela, je me suis contenté de trébucher non loin d'un bac contenant un poison commun à Brâkmar utilisé naturellement pour assassiner X ou X personne.
J'avais sept ans, la dernière chose que j’aie vue est mon propre reflet dans le bassin de poison.

J'ai donc reçue une éducation "appropriée" comme disait mon père.
C'est à dire qu'une gouvernante m'assistait dans tout ce que je voulais faire.

Nous développons plus ou moins tous une certaine fougue vers nos treize ou quatorze ans, je ne souhaitais plus me faire accompagner, j'expérimentais donc plusieurs méthodes afin de me déplacer seule sans risque de buter contre un objet lambda.
Oto me rencontras comme tous les petits Brâkmariens je lui rendis quelque services, le temps passa dans sa monotonie habituelle jusqu’à ce que je ne puisse plus lui rendre de services. J’emboîtais le pas vers la tour de Brâkmar comme beaucoup avant moi, à cet endroit eu lieu ma première rencontre avec celui qui fut, est et sera de maintenant et pour toujours le fondateur essentiel de ma personnalité, Domen.

Je m'y rendis tous les jours afin de me délecter de sa présence ainsi il me remis ce qui est ma plus grande fierté, sa bague d’allègence , une manière de me marquer à vie et pour toujours il s’appropria mon âme elle même.
Je jura que je servirais sa cause dans la plus grande noblesse et que jamais un de mes agissement ne pourrait être comparé a celui d'un Rushuïte.

Là bas je fis la connaissance de mon maître d'arme : Ledrob Tersec, connue de tous les Brâkmarien je ne m'attarderais pas a vous le présenter.
Un Féca d'une grande mesquinerie m’abordât un jour très sombre, et me proposa de me conter les plus belles merveilles du monde, je ne me souviens pas avoir été si heureuse qu'en ce temps, je courrait avec lui les bibliothèques du monde des Douze et ses yeux devenaient miens, sa voix devenait ma raison.

J'ai acquis ainsi toutes mes connaissance par une lecture indirecte de ce tiers.
Jamais un instant je n'aurai imaginé ce dans quoi j'avais mis le doigt, naturellement avec ce qu'il avait fait pour moi, je ne pouvait pas lui refuser une demande qu'il me fit, laquelle était de l'accompagner dans son Ordre, j'avais alors 17 ans, jamais il ne l'aurait imaginé.
Il est vrai qu'il voyait en moi une femme de confiance mes yeux blancs me vieillissait j'ose le supposer.

Mon ascension dans cet Ordre fut extrêmement rapide, en effet j’occupais dès mon arrivée le post de Mage sans passer par les bas échelons, simplement car j'allais apporter au bilbiothèquaire local la connaissance du monde des Douze et compléter les immenses bibliothèques.

Un maître Alchimique m'a formée, rien que les odeurs des plantes remplissaient tous mes vœux,
aujourd'hui encore je cherches a expérimenter les potions de manière innovante au travers de croisements de mixtures.
J'y ai appris a me battre et me défendre efficacement mal grès ma non voyance ;
Ils m'ont promulguée Inquisitrice ; une fille si banale occupait un des plus haut post disponible dans un ordre dont la réputation n'était plus à faire.

Dix année toutes aussi monotones mal grès les fonctions prestigieuse que j'occupais s'écoulèrent si vite... et a ce moment là eurent lieu les évènements.

Si je devais donner un nom à ces évènements je les appellerais "Le Prix du Passé", en effet la négligence des administrations officielles locales attirèrent comme dans toutes les dimensions les foudres de Fallanster... et quand le bateau coule les rats quittent le navire.

Je crois que plusieurs jours sont passé avant que je ne le réalise, je venais tous les jours encore dans cette maison non loin du zaap d'Astrub...

Maintenant je suis debout devant vous, et mon unique promesse sera de servir le crépuscule.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un pavé froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du pavé pour lutter contre l'HB (2500 pts.)
» Test de gamme de couleur pour sang-froid
» Un peu de froid dans ce monde des Kokokos
» Cherche: 9 Pavé Gothic
» j'ai froid au pied droit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG LPDC :: Public :: Salle de discussions :: La Chambre des visiteurs . :: Le fer val'hoire .-
Sauter vers: